Assurance de prêt immobilier et maladie

Assurance de prêt immobilier et maladie

Au moment de souscrire à une assurance de crédit immobilier, la compagnie d’assurances a besoin de connaître un certain nombre d’informations relatives à l’état de santé de l’emprunteur. Une personne souffrant d’une maladie grave, d’antécédents médicaux notables ou encore d’une incapacité spécifique est susceptible de se voir proposer un contrat d’assurance de prêt à un coût plus élevé en raison d’exclusions de garanties ou de surprimes sur les garanties.

Affection longue durée, maladie chronique et assurance de prêt immobilier, que faire ?

Les compagnies d’assurances parlent de risques aggravés pesant sur une personne lorsque celle-ci est atteinte d’une maladie grave.

Deux cas sont à distinguer :

  • L’emprunteur est victime d’une maladie chronique : avant de souscrire au contrat d’assurance, il devra fournir un certain nombre d’informations relatives à son traitement, à ses dernières hospitalisations ou encore à l’influence de son risque aggravé de santé sur sa capacité à exercer sa profession.
  • L’emprunteur est victime d’une maladie longue durée (ALD) : l’assureur accepte alors de l’assurer avec des exclusions de garanties. Si l’emprunteur est hospitalisé, il doit informer la compagnie d’assurances de la nature et de l’importance de l’opération.

Comment procèdent les assureurs en cas de risque aggravé ?     

Chaque compagnie d’assurance possède ses propres critères afin d’estimer les risques liés aux problèmes de santé pouvant présenter un emprunteur.

Comment sont évalués les risques pathologiques ?

Afin de considérer le niveau de risque au sein d’une pathologie, les compagnies d’assurances s’appuient sur un certain nombre de paramètres. Elles se basent notamment sur les statistiques d’invalidité, de décès et d’arrêt de travail propres à chaque pathologie, et les mettent en relation avec l’âge, la profession ou encore le profil fumeur ou non de l’emprunteur. Les risques sont également mis en perspective selon qu’il soit question de maladie professionnelle ou non.

En plus de ces critères, chaque compagnie d’assurances possède une grille d’acceptation médicale à laquelle se réfère le médecin de l’assureur afin d’émettre un avis sur le dossier de l’emprunteur. Cette grille prend en comptes :

  • Les traitements suivis
  • Un descriptif précis de la maladie
  • Les risques d’aggravation ou de rechute
  • L’état d’avancement de la pathologie au moment de la demande de l’emprunteur

À savoir que les grilles médicales peuvent considérablement varier d’un assureur à l’autre, car ceux-ci se basent aussi bien sur des mesures nationales que sur les chiffres de l’ensemble de ses contrats. D’où l’importance de bien comparer les différents contrats d’assurance de prêt immobilier.

JE COMPARE LES ASSURANCES DE PRÊT IMMOBILIER

Quelles pathologies signaler à l’assureur ?

Sont généralement considérées comme pathologies à risques :

Si vous souhaitez obtenir des informations relatives à une pathologie absente de cette liste, contactez un de nos conseillers au 01 85 34 19 61.

Les exclusions liées aux maladies graves

Au moment de choisir votre assurance de prêt immobilier, vous devez vérifier si votre pathologie fait ou non partie des exclusions. Deux situations sont alors envisageables :

  • Votre assurance accepte de vous assurer moyennant une surprime via un rachat d’exclusion, à quoi peuvent s’ajouter l’ajout de franchises et/ou un délai de carence spécifique.
  • Votre assurance considère votre état de santé trop risqué et refuse de vous assurer. Vous n’êtes alors pas couvert en cas d’invalidité ou de décès.

Convention AREAS et assurance de prêt immobilier

Mise en place en 2007 et révisée en 2015, la convention AERAS pour s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé a pour objectif de faciliter l’accès au crédit et à une assurance de prêt aux personnes présentant un grave risque de santé.

  • Avec les nouvelles dispositions apportées par cette convention, les personnes témoignant d’un grave risque de santé bénéficient notamment :
  • D’une assurance Décès / Invalidité pour les prêts immobiliers et professionnels ou le cas échéant d’une couverture du risque de perte totale d’autonomie.
  • D’un prêt à taux zéro et de l’assurance emprunteur correspondante, ainsi que de la prise en charge de la surprime de l’assurance de crédit immobilier si l’emprunteur a moins de 35 ans.

À savoir que cette convention ne s’applique qu’à certains types de crédits :

  • Les prêts immobiliers et professionnels d’un montant de 320 000 € maximum
  • Les crédits à la consommation d’un montant de 17 000 € maximum.

Trouver la meilleure assurance de prêt selon sa situation

En conclusion, présenter un profil de santé à risque est rarement incompatible avec une assurance emprunteur. Toutefois, chaque assureur évalue les différentes pathologies à risques selon sa propre grille d’acceptation médicale. C’est pourquoi il est indispensable de comparer les différentes offres d’assurance emprunteur.

Pour trouver l’assurance de crédit immobilier la mieux adaptée à sa situation de santé, il est souvent nécessaire de réaliser une délégation d’assurance. Nos conseillers seront en mesure de vous orienter vers la compagnie d’assurance qui vous assurera dans les meilleures conditions. Le comparateur en ligne gratuit J’emprunteJ’assure vous permet de comparer de nombreuses assurances de prêt immobilier afin de choisir celle correspondant le mieux à votre profil.

JE COMPARE LES ASSURANCES DE PRÊT IMMOBILIER